Skip to content

Désescalade thérapeutique

La désescalade thérapeutique est une notion se référant à différentes pratiques selon les spécialités médicales. Elle vise à réduire les effets toxiques de traitements, pour un résultat égal pour les malades. Elle s’articule à la notion d’obstination déraisonnable dans certains cas, lorsque l’accompagnement palliatif prend le relais du curatif

Désescalade thérapeutique dans différentes spécialités médicales : quels enjeux ?

La désescalade thérapeutique est un terme assez peu usité dans le débat public. Il est pourtant essentiel dans le développement de la médecine, de ses traitements et de leurs effets sur les soigné.e.s. De quoi s’agit-il exactement ? La désescalade thérapeutique représente des pratiques qui s’attachent à diminuer les traitements, leur dimension invasive, leur durée, leurs effets secondaires, en s’assurant d’un résultat identique pour les patients. En d’autres termes, la balance bénéfices/risques est au cœur de la réflexion, la désescalade thérapeutique devant faire bénéficier d’une meilleure qualité de vie les patient.e.s sans que cela ne se traduise par une perte de chance. Cet enjeu de désescalade fait partie intégrante de l’évolution des pratiques à mesure que les données de la médecine par les preuves (Evidence Based Medicine) progressent et sont mises à jour.

Cela se traduit de différentes manières selon les contextes et spécialités médicales. Dans le champ de la réanimation, un des enjeux majeurs et régulièrement abordés par les professionnels est celui de la désescalade antibiotique. En cancérologie, la désescalade se réfère en premier lieu à l’utilisation de traitements moins délétères, plus ciblés, et ne représentant pas de perte de chance pour les patients. En d’autres termes, à résultat égal de survie ou survie sans récidive, un traitement moins lourd représentera une meilleure option pour les patients et devra être privilégiée. 

Dans ce cadre structurant le changement de pratiques et de standard, la désescalade thérapeutique se décline selon des axes plus spécifiques :

  • La diminution des effets secondaires : l’émergence de nouvelles techniques thérapeutiques, telles que la chirurgie mini-invasive via la radiologie interventionnelle ou la robotique, la radiothérapie avec diminution de dose/durée/séquences, permet d’obtenir une efficacité similaire avec une toxicité moindre pour le patient.  
  • L’individualisation du traitement : avec l’avancée de la recherche (au niveau génomique, au niveau des récepteurs tumoraux, des biomarqueurs, …), la médecine personnalisée prend de l’ampleur, et il devient parfois possible d’identifier les patients à faible risque de progression et/ou de récidive pour lesquels un traitement lourd n’est pas nécessaire.
  • Le surdiagnostic et le surtraitement : du fait de l’absence d’évolution de certaines formes de cancer asymptomatiques, tels que certains cancers de la thyroïde et de la prostate, des traitements ne sont pas toujours justifiés. Il s’agit donc, en creux, d’éviter l’escalade et d’être vigilant à privilégier la désescalade.
  • La démarche palliative : la désescalade thérapeutique est associée à la lutte contre l’obstination déraisonnable, afin de permettre une fin de vie de meilleure qualité en phase terminale d’un cancer, par exemple. Les études dans ce champ s’attachent fréquemment à examiner le volume de chimiothérapie dans le dernier mois de vie des patients, élément considéré comme délétère et inutile en termes de gain de survie et de qualité de vie. 
  • La conciliation médicamenteuse : de nombreux soigné.e.s souffrant de comorbidités, le risque d’interaction médicamenteuse doit mener à considérer le bénéfice/risque d’une désescalade (ou absence d’escalade) thérapeutique. Dans les articles publiés, celle-ci concerne majoritairement les patients âgés, souvent polymédiqués.

Quel que soit l’aspect considéré, la donnée médicale doit s’intégrer dans une discussion avec les patients afin que le partage d’information sur la balance bénéfices/risques et les suites et/ou séquelles potentielles permettent à ces derniers d’émettre un choix éclairé. Selon l’avancée dans la maladie, ainsi que le type de maladie, la discussion sera plus ou moins aisée. Lorsque le curatif n’est plus envisageable et que la fin de vie se profile à plus ou moins court terme, parler de désesacalade thérapeutique peut être un moyen alternatif et complémentaire à une discussion sur la prise en charge palliative.

  • Leroy, Boussekey, Georges, Indication, intérêts et limites de la désescalade antibiotique en réanimation. Réanimation 2006(15) :159-167
  • Une publication récente a montré qu’une radiothérapie ciblée était aussi efficace qu’une thérapie large dans le cadre de patients atteints d’un carcinome nasopharyngé (Tang et al., Elective upper-neck versus whole-neck irradiation of the uninvolved neck in patients with nasopharyngeal carcinoma: an open-label, non-inferiority, multicentre, randomised phase 3 trial The Lancet Oncology 2022, Feb28 ; https://doi.org/10.1016/S1470-2045(22)00058-4)
  • A titre d’exemple dans le cancer colorectal : Fromer et al. Preventing Futile Liver Resection: A Risk-Based Approach to Surgical Selection in Major Hepatectomy for Colorectal Cancer. Ann Surg Oncol 2022 Feb;29(2):905-912.

127 thoughts on “Désescalade thérapeutique”

  1. Pingback: brand cialis for sale

  2. Pingback: cialis manufacturer coupon

  3. Pingback: where to buy cialis in calgary safely

  4. Pingback: is rx pharmacy coupons legit

  5. Pingback: zolpidem tartrate online pharmacy

  6. Pingback: average price of sildenafil in usa 100mg

  7. Pingback: cialis difficulty ejaculating

  8. Pingback: buy cialis 36 hour online

  9. Pingback: can you buy viagra in australia

  10. Pingback: cialis 20mg no prescription

  11. Pingback: rx express pharmacy hurley ms

  12. Pingback: buy viagra gel

  13. Pingback: sildenafil uk cheapest

  14. Pingback: buy viagra online united states

  15. Pingback: cheapest price for sildenafil 100 mg

  16. Pingback: sildenafil prescription canada

  17. Pingback: viagra on line

  18. Pingback: cialis in canada pharmacy

  19. Pingback: cialis 20 mg duration

  20. Pingback: cialis generic timeline 2018

  21. Pingback: pay cialis with pay pal

  22. Pingback: canadian gabapentin

  23. Pingback: sulfamethoxazole side effect

  24. Pingback: metronidazole amh

  25. Pingback: what is the drug lyrica used for

  26. Pingback: valtrex f82

  27. Pingback: wassereinlagerungen tamoxifen

  28. Pingback: furosemide vloeibaar

  29. Pingback: lisinopril steroids

  30. Pingback: glucophage bms

  31. Pingback: jardiance vs rybelsus

  32. Pingback: long term effects of rybelsus

  33. Pingback: rybelsus semaglutide tablets 3mg

  34. Pingback: 911

  35. Pingback: link

  36. Pingback: list

  37. Pingback: a

  38. Pingback: what are side effects of zoloft

  39. Pingback: ic cephalexin 500

  40. Pingback: metronidazole shot

  41. Pingback: how long until keflex starts working

  42. Pingback: cymbalta vs duloxetine

  43. Pingback: alternative to cymbalta for back pain

  44. Pingback: lexapro coupons manufacturer

  45. Pingback: best generic viagra in india

  46. Pingback: escitalopram 15mg

  47. Pingback: fluoxetine make you tired

  48. Pingback: ketamine-baclofen-cyclobenzaprine-ketoprofen-gabapentin-lidocaine

  49. Pingback: spiraldynamics

  50. Pingback: porno izle

  51. Pingback: porn

  52. Pingback: child porn

  53. Pingback: porn

  54. Pingback: Spiral Dynamics

  55. Pingback: can you take cephalexin if allergic to penicillin

  56. Pingback: ciprofloxacin goodrx

  57. Pingback: bactrim contraindications

  58. Pingback: will bactrim help a tooth infection

  59. Pingback: vxi.su

  60. Pingback: grandpashabet

  61. Pingback: porno izle

  62. Pingback: grandpashabet

  63. Pingback: amoxicillin dosage for sinus infection how many days

  64. Pingback: efficacy of ezetimibe for the treatment of non alcoholic ste

  65. Pingback: effexor xr side effects

  66. Pingback: contrave price

  67. Pingback: desmopressin acetate ddavp side effects

  68. Pingback: depakote dosing for bipolar

  69. Pingback: stopping diltiazem effects

  70. Pingback: diclofenac sodium ec 50mg

  71. Pingback: coming off citalopram 10mg after 2 weeks

  72. Pingback: augmentin 875 125

  73. Pingback: cozaar indications

  74. Pingback: max dose of flexeril

  75. Pingback: flomax cr kidney stones

  76. Pingback: colchicine vs allopurinol

  77. Pingback: abilify (aripiprazole)

  78. Pingback: amitriptyline 10mg for pain

  79. Pingback: aspirin lower blood pressure

  80. Pingback: site

  81. Pingback: celexa vs prozac

  82. Pingback: celebrex medication

  83. Pingback: ashwagandha and breastfeeding

  84. Pingback: baclofen withdrawal how long

  85. Pingback: does buspar cause weight gain

  86. Pingback: semaglutide zum abnehmen

  87. Pingback: acarbose precautions

  88. Pingback: robaxin 750 mg street price

  89. Pingback: repaglinide heart failure

  90. Pingback: does abilify affect you sexually

  91. Pingback: what are the side effects of protonix

  92. Pingback: is remeron a benzo

  93. Pingback: actos administrativos

  94. Pingback: porn

  95. Pingback: sitagliptin nitrosamine

  96. Pingback: ivermectin 1 topical cream

  97. Pingback: synthroid stability

  98. Pingback: venlafaxine controlled substance

  99. Pingback: tizanidine show up on drug test

  100. Pingback: tamsulosin teva cosa serve

  101. Pingback: spironolactone potassium

  102. Pingback: voltaren pill dosage

  103. Pingback: grandpashabet

  104. Pingback: child porn

  105. Pingback: child porn

  106. Pingback: child porn

  107. Pingback: pharmacy grade nolvadex

  108. Pingback: how long does sildenafil last

  109. Pingback: cialis online pills

  110. Pingback: sildenafil cream

  111. Pingback: how long does levitra stay in your system

  112. Pingback: online pharmacy india cialis

  113. Pingback: cialis vs viagra vs levitra

  114. Pingback: great white peptides tadalafil

  115. Pingback: sex historie

  116. Pingback: vardenafil vs sildenafil citrate

  117. Pingback: ivermectin 3mg pill

  118. Pingback: tadalafil 50mg

  119. Pingback: ivermectin tablet 1mg

  120. Pingback: cheap generic viagra 100mg

  121. Pingback: ivermectin pill cost

  122. Pingback: tadalafil herbal substitute

  123. Pingback: vardenafil tablets in india

  124. Pingback: viagra uk order

  125. Pingback: where to buy ivermectin

  126. Pingback: stromectol tablets for humans for sale

  127. Pingback: stromectol xr

Comments are closed.